PARTAGER

Le corps médical manque de bras pour faire face au virus. Certains soignants qui n’auraient pas été appelés en période normale ont du eux-aussi se mobiliser. Explications.

Pour venir en aide au personnel soignant débordé de toute part par le coronavirus Covid-19, le pouvoir politique a récemment mis un plan blanc. Ce dernier permet d’appeler de nombreux médecins, des infirmiers et des infirmières en aide à celles et ceux déjà sur le front. Parmi les nouvelles paires de bras qui viennent épauler les anciennes, indique https://www.bfmtv.com/economie/coronavirus-des-etudiants-infirmiers-sont-ils-requisitionnes-et-remuneres-28-euros-la-semaine-1882182.html, on retrouve notamment des praticiens qui exercent en tant que libéraux et d’autres qui étaient pourtant partis à la retraite.

Bien que cela soit illégal, des étudiants et des stagiaires ont aussi été appelés en renfort, rapporte la chaîne d’information. Plusieurs témoignages vont en ce sens. “Elle devait faire son stage dans un hôpital de Normandie. On lui a dit qu’elle était réaffectée dans un autre hôpital de la région, à 90 kilomètres de là, en soins palliatifs. Et en…

  Lire…