PARTAGER

A quelques jours des élections européennes, Nicolas Dupont-Aignan détaille son projet pour l’Europe. Dans les colonnes de Planet, il revient sur les grands enjeux du scrutin… Et écorche ses principaux adversaires.

Planet : Vous ne souhaitez pas un Frexit mais entendez “sortir l’Union Européenne de l’Europe”. Que voulez-vous dire par là ?

Nicolas Dupont-Aignan : Fondamentalement, nous sommes comparables à des copropriétaires de l’Europe. Or, la France n’a pas à déménager sous prétexte que le syndicat de l’immeuble fait n’importe quoi. Au contraire, c’est ce dernier dont il faut se débarasser, dont il faut réduire la facture. Par ailleurs, il est important de rétablir les portes de nos appartements respectifs. Ce syndicat européen n’a pas à décider de règlements qui s’immiscent dans la vie des nations et, en la matière, nous ne devons pas le laisser faire.

Pour poursuivre la métaphore, il nous faut également remettre le syndicat au travail sur les parties communes de l’immeuble. Je pense notamment aux grands projets scientifiques et humanitaires qui permettent de relever les défis européens.

En un mot, je veux recentrer l’Europe sur…

  Lire…