PARTAGER

Une explosion a eu lieu dans l’une des deux seules structures au monde renfermant le virus de la variole. La Russie dément tout risque de contamination mais la situation pose toujours question et pourrait faire scandale.

Aucun danger d’après Moscou. Lundi 16 septembre 2019, une explosion et un incendie ont frappé un ancien laboratoire d’armes biologiques à Novossibirsk en Sibérie occidentale.

Plusieurs virus dont ceux de la variole et d’Ebola ont été conservés dans ce bâtiment de l’époque soviétique, rapporte https://www.20minutes.fr/monde/2606287-20190917-russie-nie-toute-menace-apres-explosion-laboratoire-renfermant-variole?utm_medium=Social&xtref=facebook.com&utm_source=Facebook#Echobox=1568727370. D’après l’agence de surveillance sanitaire Rospotrebnadzor, Moscou dément tout risque de contamination après l’incident du centre “Vektor”. 

Rospotrebnadzor rapporte d’ailleurs que l’explosion a été provoquée par un cylindre de gaz alors que des rénovations étaient en cours. Des fenêtres ont été brisées mais le bâtiment ne s’est pas effondré. Selon l’agence de surveillance sanitaire, aucune substance dangereuse n’était conservée dans les locaux…

  Lire…