PARTAGER

A quelques semaines des élections européennes, chaque parti affûte ses lames et prépare ses assauts. Pourtant, alors que la majorité des sondages annoncent un duel LREM-RN, c’est à la droite Républicaine que le gouvernement a réservé ses piques…

L’étrange ennemi d’Edouard Philippe : pourquoi le Premier ministre s’en prend à la droite

“Je suis parti de mon ancienne formation politique parce qu’elle était incapable de dire si elle préférait voter pour Emmanuel Macron ou pour Marine Le Pen, en rupture complète avec l’héritage de Jacques Chirac”, s’est récemment agacé Edouard Philippe dans les colonnes du http://premium.lefigaro.fr/politique/edouard-philippe-pour-une-france-forte-dans-une-europe-solide-20190512, avant de s’en prendre brutalement à “cette droite du Trocadéro” qui n’aurait “que des postures politiciennes à opposer à ceux qui font des choix courageux”. Une attaque que ses anciens camarades n’ont que peu apprécié et qui, à l’approche des élections européennes, a de quoi surprendre. Particulièrement quand on sait que l’écrasante majorité des sondages annoncent un duel tendu entre le Rassemblement national (ex-FN) et la liste La République en Marche (LREM) portée par…

  Lire…