PARTAGER

Attaquée de toute part, une ancienne ministre répond certains membres du gouvernement. Elle est sans concession.

Démission de Chantal Jouanno : elle a Benjamin Griveaux dans le collimateur

Elle devait piloter le grand débat national, pour tenter de mettre fin à la crise des “Gilets Jaunes”. Pourtant, Chantal Jouanno en a décidé autrement. Mardi 8 janvier, la présidente de la Commission Nationale du Débat Public (CNDP), a annoncé se retirer du débat qui devait clore la crise sociale. La raison ? Une polémique en train de gonfler, suite à la révélation de son salaire de 14 666 euros par mois.

A lire aussi : https://www.planet.fr/politique-grand-debat-et-gilets-jaunes-polemique-autour-du-salaire-de-chantal-jouanno.1694217.29334.html?xtor=SEC-63

Critiquée dans tous les sens, l’ancienne ministre des Sports (sous Nicolas Sarkozy) répondait à Benjamin Griveaux, l’un de ses détracteurs, dans l’émission…

  Lire…