PARTAGER

L’abondante épargne des Français accumulée pendant le premier semestre devrait être, en partie, “réquisitionnée”. Découvrez comment.

On ne cesse de le répéter : depuis le confinement, les Français, prévoyants, ont, par crainte de l’avenir, épargnés en masse. Le https://www.planet.fr/argent-livret-a-pourquoi-la-ruee-vers-ce-produit-peu-interessant-continue.2054412.1399.html?xtor=SEC-63et livret de développement durable et solidaire (LDDS), bien que peu rémunérateurs (0,5%), ont été pris d’assaut. 28,6 milliards d’euros de collecte nette ont été déposés sur ces placements populaires sans risques, entre janvier et juillet. Ce phénomène inquiète d’ailleurs le gouvernement depuis plusieurs mois. Pour relancer l’économie, les Français doivent dépenser, a-t-il déclaré à plusieurs reprises.

Or, inciter les ménages à consommer n’est pas si simple. Encore soucieux, les Français restent, de toute évidence, prudents. Récession, chômage, risque de seconde vague… Le contexte économique et le climat incertain ne jouent en effet pas en faveur de la consommation. L’épargne dite de précaution,…

  Lire…