PARTAGER

Le Menhir n’a pas dit son dernier mot. Après avoir été renvoyé de son propre parti, Jean-Marie Le Pen a fini par travailler à son nouveau projet. Il espère d’ailleurs recueillir le soutien politique et financier de sa fille… Mais pas que.

“Je me considère comme immortel jusqu’à ma mort. Et par conséquent, je ne suis pas libéré de l’obligation d’agir au mieux des intérêts de mon pays”, a simplement résumé le Menhir, qui publiait il y a un an déjà le second tome – le volet final, donc – de ses mémoires. A 92 ans passé, Jean-Marie Le Pen n’a pas perdu le désir de combattre. La guerre politique ne prend visiblement jamais fin… Pour autant, le patriarche a décidé de changer de mode d’action. Exclu de son propre parti, le Front national (aujourd’hui devenu le Rassemblement national), il entend désormais se battre différemment.

C’est que le conflit peut se mener sur plusieurs fronts. S’il ne compte plus remettre les pieds au Palais Bourbon, au parlement Européen ou même se présenter devant les électeurs, Jean-Marie Le Pen a tout de même prévu de soutenir son courant politique. C’est pourquoi, annonce…

  Lire…