PARTAGER

Matthieu Orphelin, Frédérique Dumas, Albane Gaillot… Les déçus de La République en Marche sont de plus en plus nombreux, y compris parmi les députés de la majorité. De quoi inquiéter Emmanuel Macron ? Peut-être.C’est en tout cas ce que semblent penser certains parlementaires.

 

Départs en série à LREM : Emmanuel Macron entend-il la “colère qui gronde” chez ses députés ?

“Notre rôle n’est pas simplement de faire le SAV du gouvernement, nous devons être force de proposition. Mais comment le faire au sein d’un groupe qui n’est pas parvenu à s’instituer comme un espace de dialogue et de débat ?”, questionne sans ambage Albane Gaillot, députée La République en Marche (LREM) de la 11ème circonscription du Val-de-Marne. “Amère”, indique http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/val-de-marne-amere-la-deputee-albane-gaillot-prend-ses-distances-avec-le-groupe-lrem-09-09-2019-8148834.php, elle explique avoir décidé de “prendre ses distances” avec le parti présidentiel. “Notre diversité est notre force, alors ne la faisons pas taire dès qu’elle s’exprime”, a-t-elle poursuivi.

Ces derniers temps, elle est loin d’être la seule à abandonner les rangs du parti jadis fondé par Emmanuel Macron. En août,…

  Lire…