PARTAGER

Suite à de nombreuses protestations, le Premier ministre Edouard Philippe s’était dit prêt à faire un geste sur les 80 km/h. La réalité s’annonce néanmoins un peu plus compliquée.

Suite à de nombreuses levées de bouclier, et dans le cadre d’un virage post-“gilets jaunes”, https://www.planet.fr/politique-que-cache-ce-mysterieux-dejeuner-entre-edouard-philippe-et-francois-de-rugy.1810545.29334.html?xtor=SEC-63 avait laissé savoir qu’il reculait sur les 80 km/h. Cette mesure avait été portée par le Premier ministre en personne, qui en assumait alors l’impopularité et mettait en avant des effets supposés bénéfiques sur la sécurité routière.

Or, la mesure n’a pas eu l’effet escompté, nous apprend https://www.lepoint.fr/automobile/securite/retour-au-90-km-h-edouard-philippe-freine-des-quatre-fers-09-08-2019-2329121_657.php. Loin de là. 1 515 victimes sur les routes au premier semestre 2019, contre 1 524 à la même période l’an dernier. “Un bilan accablant”, selon la Ligue des conducteurs, opposée à la réforme depuis le début.

La reculade annoncée par l’ancien maire du Havre semble…

  Lire…