PARTAGER

Depuis la fausse arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès le 11 octobre dernier, les réactions n’ont de cesse de se multiplier. Le gouvernement n’est d’ailleurs pas en reste. L’occasion pour le clan des macronistes de s’adonner à leur jeu favori du moment.

L’homme le plus recherché de France enfin arrêté ? Les sources étant fiables, les médias se sont alors, (trop ?) vite emballés ; car, il n’en est rien. Moins de 24 heures après l’interpellation le 11 octobre dernier à l’aéroport de Glasgow en Écosse, les enquêteurs français affirment que l’ADN a parlé. La personne interceptée n’est pas Xavier Dupont de Ligonnès.

“Manque de professionnalisme”, “relai de fausses informations”, “énorme erreur”… Les critiques et les questions ont dès lors fusé : comment la police et les médias ont-ils pu annoncer une telle erreur ? Beaucoup cherchent, souvent ironiquement, à résoudre l’énigme de cette fausse piste.

L’affaire a d’ailleurs fait réagir jusqu’au plus haut sommet de l’État. Emmanuel Macron aurait, d’après les informations du https://www.lecanardenchaine.fr/, en kiosque ce mercredi 16 octobre, ironisé sur le sujet.

Emmanuel Macron se moque de la vraie-fausse arrestation de…

  Lire…