PARTAGER

Plus d’un mois après le début de la grève contre la réforme des retraites, Marianne a décidé de rhabiller Edouard Philippe pour l’hiver. Après des surnoms relativement doux, voilà le Premier ministre traité en “exécuteur”. Mais pourquoi un tel choix de mots ?

Au début du quinquennat, d’aucuns le surnommaient Doudou. Un “diminutif affectueux de son prénom” expliquait alorshttp://www.leparisien.fr/politique/indiscrets-cornichon-et-doudou-les-petits-surnoms-des-constructifs-04-11-2017-7372005.php, qui révélait les étranges surnoms dont s’affublaient les ministres d’Emmanuel Macron. D’autres, moins chanceux, avaient été appelés “Le Cornichon”, se souvient le quotidien.

Aujourd’hui, cependant… Le Premier ministre a droit à des surnoms moins conciliants. Aux yeux de https://www.marianne.net/politique/edouard-philippe-l-executeur-le-vrai-visage-du-macronisme (article abonné), qui fait de lui le “vrai visage du macronisme”, il est “l’exécuteur” : un “technocratique, libéral” et “gardien de la doxa”. Un surnom qui ne manque pas de choquer Françoise Fressoz, éditorialiste pour…

  Lire…