PARTAGER

Alors que la nuit du 15 au 16 décembre demeure un mystère, une voisine de Delphine Jubillar affirme avoir vu l’infirmière “entre 2 et 4 heures du matin”. Ce que l’on sait de ce témoignage.

La disparition de Delphine Jubillar demeure un mystère. Rappelez-vous : la nuit du 15 au 16 décembre 2020, une infirmière de Cagnac-les-Mines (Tarn) se volatilise sans laisser la moindre trace. Mère de famille très attachée à https://www.planet.fr/societe-cedric-jubillar-en-garde-a-vue-qui-garde-les-enfants-du-couple.2213156.29336.html?xtor=SEC-63, presque divorcée, sur le point de commencer une nouvelle vie avec un nouvel amoureux… Rien ne laisse présager que la trentenaire souhaitait tout quitter. Très vite, les enquêteurs ont délaissé l’hypothèse d’un départ volontaire au profit de la piste criminelle. Le vendredi 18 juin, son mari Cédric a été placé en détention et mis en examen pour “homicide volontaire sur conjoint”. 

Un témoignage à prendre avec précaution

Selon une information du https://www.lenouveaudetective.com/enquetes/cold-case/390434 datant de janvier 2021, une…

  Lire…