PARTAGER

Service de protection, véhicule avec chauffeur, secrétaire… Les anciens Premiers ministres bénéficient de privilèges coûteux. L’exécutif a dévoilé les factures.

La facture est salée. Lorsque leurs fonctions prennent fin, les Premiers ministres de la Ve République continuent de bénéficier de certains privilèges, notamment un service de protection. Un sujet sensible pour le gouvernement, qui a décidé de jouer la carte de la transparence. Comme le rappelle https://www.capital.fr/economie-politique/francois-fillon-bernard-cazeneuve-le-cout-de-protection-des-anciens-premiers-ministres-revele-1355287, la question écrite d’une députée La République en marche à poussé la place Beauvau à préciser quels anciens Premiers ministres bénéficiaient toujours du service de la protection du ministère de l’Intérieur (SDLP).

Selon la réponse transmise à l’Assemblée nationale, citée par Capital, ce service “protège ès qualités trois anciens présidents de la République, dix anciens Premiers ministres et douze anciens ministres de l’Intérieur”. Cette protection n’est pas limitée dans le temps, “en vertu d’une tradition républicaine…

  Lire…