PARTAGER

Jacques Rançon, le “tueur de la gare” de Perpignan, est revenu sur ses aveux concernant le meurtre d’Isabelle Mesnage. Il avait pourtant reconnu le crime il y a quelques mois.

Le corps d’Isabelle Mesnage est découvert le 3 juillet 1986, sur les bords d’un chemin de randonnée à Cachy, dans les Hauts-de-France. La jeune informaticienne de 20 ans qui travaillait au CHU d’Amiens est retrouvée en partie dévêtue, ses habits déchirés et ses objets personnels épars autour d’elle. L’enquête avait tout d’abord piétiné avant qu’un non-lieu ne soit prononcé en 1992, explique https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/somme/amiens/somme-jacques-rancon-avoue-meurtre-isabelle-mesnage-datant-1986-1688190.html. 

Mais en juin 2019, https://www.planet.fr/societe-tueur-de-perpignan-les-declarations-choc-de-jacques-rancon.1518671.29336.html?xtor=SEC-63, le “tueur de la gare” de Perpignan, placé en garde à vue, reconnaît le meurtre de l’informaticienne. L’homme avoue avoir “enlevé Isabelle Mesnage le jour de sa disparition alors qu’elle faisait du stop”, détaillait alors le parquet d’Amiens,…

  Lire…