PARTAGER

L’ambassadrice des pôles vient d’annoncer son probable licenciement à venir, après les révélations du Canard Enchaîné. L’ancienne ministre socialiste paye ses récentes sorties contre la politique du gouvernement.

Elle n’entendait pas se taire. Ségolène Royal, candidate malheureuse à l’élection présidentielle de 2007, est ambassadrice des pôles depuis l’élection d’Emmanuel Macron. Un statut qu’elle risque de perdre, rapporte https://www.capital.fr/economie-politique/lambassadrice-segolene-royal-bientot-limogee-elle-lannonce-sur-facebook-1359689, sur la base des informations du Canard Enchaîné (édition du 15 janvier 2020) — elles mêmes confirmées, quoiqu’avec nuance, par la principale intéressée.

Dans une publication Facebook, l’ancienne ministre socialiste explique même avoir déjà été licenciée, “sans entretien préalable”. Selon elle, ses fonctions prendront fin à l’issu d’un “prochain conseil des ministres”, parce qu’elle n’a pas “l’intention de renoncer” à sa “liberté d’opinion et d’expression” telles que garanties par la constitution.

  Lire…