PARTAGER

Un ancien directeur régional adjoint a poussé des candidates qu’il recevait en entretien à uriner devant lui. L’homme qui travaillait au ministère de la Culture a été placé sous contrôle judiciaire. Ce que l’on sait de son stratagème pernicieux.

Des diurétiques dans les boissons proposées aux candidates ! Voici l’idée perverse qu’un ancien responsable du ministère de la Culture, Christian N., employait lors de ses entretiens. 

Durant une dizaine d’années, l’homme administrait ces médicaments aux candidates qu’il recevait et les isolait afin de les voir uriner, parfois devant lui. Le https://www.planet.fr/societe-hauts-fonctionnaires-leurs-tres-confortables-salaires-devoiles.1723801.29336.html?xtor=SEC-63consignait ses “expériences” dans un fichier Excel. Près de 200 noms, accompagnés de photos des jambes de ses interlocutrices prises sous la table et de commentaires ont été découverts par les autorités. 

Il a été mis en examen fin octobre 2019, rapporte https://www.liberation.fr/france/2019/11/07/au-ministere-de-la-culture-les-entretiens-pervers-d-un-haut-fonctionnaire_1762196, et juste après,…

  Lire…