PARTAGER

On se doutait qu’un certain nombre de jouets connectés comportaient des failles en termes de sécurité. On en a désormais la certitude. Voici pourquoi.

Noël approche avec, à son bord, la tentation d’acheter toujours plus et toujours plus original pour émerveiller vos proches, à commencer par les plus petits. Cette année encore, vous aurez le choix entre un nombre incalculable de jouets connectés. Robots i-Que, Furby Connect, CloudPets, Toy-Fi Feddy… Ils seront tous de la partie ou, tout du moins, dans les rayons des magasins, prêts à ravir vos enfants.

Mais cela, c’était sans compter sur une nouvelle étude publiée début novembre par deux associations de consommateurs (l’une située au Royaume-Uni “Which ?”, l’autre en Allemagne “Stiftung Warentest”). Ces dernières viennent de dévoiler que plusieurs jouets particulièrement populaires seraient, en réalité, surtout particulièrement piratables. En cause, l’intégration du BlueTooth (cette technologique qui permet de relier des appareils entre eux sans liaison filaire) via laquelle des hackers peuvent aisément prendre le contrôle de jouets pour communiquer directement avec vos…

  Lire…