PARTAGER

Alors que les critiques à l’égard des syndics sont courantes, une start-up a décidé de les exposer en tournant les différents griefs à la dérision. Une initiative que les professionnels ne semblent pas apprécier. Une action en justice a été lancée.

Une campagne de publicité dit humoristique, pour “créer un électrochoc”. Face aux tarifs élevés, au fonctionnement opaque ou encore à la non récativité des syndics, la société Illicopro, créée en 2017, a voulu “taper fort”. “Nous souhaitions créer un électrochoc sur la base des reproches que nos clients font à propos de leur ancien syndic”, explique Raphaël di Meglio, cofondateur de https://www.matera.eu/ au https://immobilier.lefigaro.fr/article/les-syndics-de-copropriete-tournes-en-ridicule-par-une-plateforme_b32165c4-6217-11ea-8af6-f956caa8b9c9/.

L’entreprise, qui prône un “syndic libre”, a ainsi diffusé quatre affiches dans la presse ou dans le métro :

1. Le temps d’attente au téléphone 

2. Le manque de réactivité des syndics pour réparer un ascenseur

  Lire…