PARTAGER

Quoique très médiatiques, les grévistes opposants à la réforme des retraites ne constituent pas nécessairement, à eux seuls, une force électorale particulièrement inquiétante pour le chef de l’Etat. Pour autant, certains pourraient légitimement inquiéter Emmanuel Macron…

“La fronde des avocats est certes très médiatisée, mais cette profession ne compte que 70 000 personnes, ce qui pèse peu électoralement”, rappelle sans ambages Jérôme Fourquet, directeur du département opinion et stratégies d’entreprise de l’institut Ifop, dans les colonnes du https://www.lefigaro.fr/actualite-france/jerome-fourquet-le-poids-electoral-des-avocats-n-est-pas-decisif-pour-macron-20200209. Et le journal de poursuivre : aux yeux du chef de l’Etat, le vote des avocats n’est probablement pas “décisif”. En somme, pas de quoi inquiéter Emmanuel Macron qui pourrait potentiellement se passer de ce vivier, si cela devenait nécessaire pour mener sa réforme. 

Dans tous les cas, le président de la République fâchera mécaniquement une partie de l’électorat, estime le sondeur. “Rassurer l’électorat de droite (et notamment sa composante retraitée), en prenant des mesures d’économie et de stabilité financière, ou répondre aux attentes…

  Lire…