PARTAGER

Emmanuel Macron souhaite éviter tout procès en immobilisme. Pour se faire, il entend donc relancer un certain nombre de chantiers essentiels du quinquennat. Explications.

“Depuis 2017, rien n’a changé en mieux”, assénait récemment https://www.planet.fr/actualites-la-derniere-obsession-demmanuel-macron.2065391.1464.html??xtor=SEC-63. Anne Hidalgo, la maire socialiste de Paris, enchaîne les critiques les plus rudes à l’attention de l’exécutif et de son action politique, rappelle le journal régional https://www.sudouest.fr/2021/01/13/emmanuel-macron-reunit-le-gouvernement-pour-redonner-de-l-elan-a-sa-politique-8281799-7527.php. Et ces dernières sont prises au sérieux ! D’autant plus qu’elle n’est pas la seule figure d’opposition à https://www.planet.fr/politique-coronavirus-pourquoi-les-francs-macons-sont-si-mecontents-demmanuel-macron.2119522.29334.html?xtor=SEC-63. “Au final, peu de chose auront été faites dans ce quinquennat, bloqué dès 2018”, estime pour sa part Gérard Larcher, le président du…

  Lire…