PARTAGER

Détournements de fonds publics, une tradition dans la vie politique qui fait à nouveau écho. Cette fois, 15 parlementaires en sont soupçonnés et ce, pour une période allant de 2011 à 2017.

“Des dépenses présumées interdites s’étageant entre 20 000 euros et 80 000 euros par élu”. Sept députés et huit sénateurs sont soupçonnés de détournement de fonds publics fin 2018. Un fait révélé par https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/07/11/quinze-parlementaires-dans-le-viseur-du-pnf-pour-detournement-de-fonds-publics_5487967_823448.html ce 11 juillet 2019. Le quotidien ajoute que deux députés et cinq sénateurs sont toujours en exercice.

Selon une source judiciaire àhttps://www.lci.fr/politique/quinze-parlementaires-soupconnes-de-detournements-de-fonds-publics-entre-2011-et-2017-deux-enquetes-ouvertes-2126746.html, deux enquêtes se sont ouvertes après les signalements de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) au parquet national financier (PNF). Ils sont suspectés d’avoir utilisé leurs indemnités de frais de mandat pour des dépenses personnelles. L’ex-patron du Parti socialiste Jean-…

  Lire…