PARTAGER

C’est un “dérapage” qui n’est pas passé inaperçu. Un député a profité de son allocation de frais de mandat pour combler son découvert personnel.

Le découvert bancaire du député : merci l’allocation de frais de mandat

La majorité des parlementaires respecte la déontologie de l’Assemblée nationale, mais il y a quelques exceptions. C’est en substance la conclusion du rapport de 230 pages de la déontologue de l’hémicycle, Agnès Roblot-Troizier, rendu public ce mercredi. Parmi les écarts marquants, celui d’un député qui a visiblement des difficultés à gérer ses dépenses personnelles.

L’élu, rapporte https://www.capital.fr/economie-politique/un-depute-epingle-pour-avoir-comble-son-decouvert-personnel-en-piochant-dans-lenveloppe-des-frais-parlementaires-1325786, n’a pas hésité à piocher dans son allocation de frais de mandat pour combler un découvert bancaire. Si bien entendu rien n’empêche un député de combler d’utiliser son salaire ou sa rémunération pour réguler ses finances, ce n’est pas vraiment la fonction de l’AFM. D’un montant de 53273 euros, elle remplace l’…

  Lire…