PARTAGER

En  choisissant de descendre le 14 mai dernier, jour de son investiture, les Champs-Elysées à l’intérieur d’une DS7 Crossback, Emmanuel Macron a délibérément pris le parti du luxe maitrisé.  Sauf que la DS en question est un modèle unique aux détails hors du commun.

Bien sûr, le président de la République, comme ses prédécesseurs, a choisi de miser sur un modèle de voiture à la fois haut de gamme et moderne sans pour autant jouer la carte du tape-à-l’œil. C’est là toute la difficulté de ce choix existentiel. Les chefs de l’Etat souhaitant, en général, éviter d’essuyer quantité de critiques quant à leur “fastueux” train de vie.

A lire aussi : http://www.planet.fr/politique-telephone-valise-voiture-ces-gadgets-tres-james-bond-qui-protegent-emmanuel-macron.1458247.29334.html?xtor=SEC-63

Dans le détail, cette voiture conçue par DS, la griffe de luxe du groupe PSA Peugeot-Citroën, a sensiblement été modifiée afin de répondre aux besoins d’Emmanuel Macron. Si le fait de l’avoir blindée et d’y avoir intégré un toit ouvrant (histoire que le président puisse se relever et défiler dedans) semble évident, d’autres…

  Lire…